Embrayage : rénovation sur 2,4D / sur TDi

Un article de T4zone.

Cet article explique comment changer la butée et éventuellement le disque d’embrayage sur un 2,4 D de 91, boite de vitesses 02B ou 2,5 TDi de 96, boite de vitesses 02G.

Sommaire

Avertissement

Ceci s’adresse à des utilisateurs avertis des techniques habituelles du domaine automobile.
Nous ne pourrons pas être tenu responsables d'éventuels problèmes liés à ce changement !

  • Prendre soin de repérer tout ce que vous risquez de ne pas savoir remonter correctement : attention aux symétries, positions relatives…
  • Marquer au blanco, au feutre indélébile (attention, disparaissent aux solvants !), au pointeau, à la lime, en mesurant… mais repérez ! Les couples de serrages se trouvent à la fin de l'article.
  • Contrairement à ce que raconte la revue technique, il n’est pas nécessaire de tomber le moteur !
  • Toutes dimensions données en mm ; j'indique le diamètre des vis par la dimension de la tête ou de la clé, sauf spécifications contraires (ex. M12 = diamètre du filetage).
  • Gauche et droite s’entendent point de vue du conducteur.

Outillage

Cette opération est très difficilement envisageable sans fosse ou pont élévateur. En plus de l’outillage classique de qualité (pas chinois !), il faut des clés particulières : douilles et embouts XZN, clé dynamométrique... ou alors les moyens "bourrins" habituels : burin, clé à griffe...

La boite ci dessus de marque allemande, coute 90 EUR chez un fournisseur industriel avec 13 douilles XZN, 1 porte-embout, 7 embouts Torx, 4 Philips/Pozidriv, 5 XZN, 6 six pans creux (dits "Allen" ou "BTR" ou "Inbus"..., mais ce sont des marques !), un cliquet, une poignée et une rallonge ! Un peu cher, mais j'étais bloqué ; c'est déjà amorti ! Nota : les vis à tête XZN sont démontables avec une clé polygonale (à oeil) à 12 pans.

2,4D : Démontage

Désolé, on n’a pas pensé à faire les photos dès le début !

Mise en sécurité électrique : débrancher la batterie et la déposer ou bien isoler les bornes pour éviter les courts-circuits !

Défaire la traverse supérieure avant (entre les optiques) et basculer l’ensemble ventilo-radiateur (possible sur tout modèle avant 96 et les T4 nez court seulement, sur les modèles post-1996).

Retirer les accessoires :

  • Défaire la tôle de protection inférieure.
  • Déposer le démarreur: enlever juste les vis de fixation, ne pas défaire les câbles électriques, et l’attacher le plus haut possible (à l'essuie-glace ou au capot...).
  • Déposer le câble de masse de la batterie sur la boite de vitesses.
  • Retirer le cache courroie de pompe d’injection (2 vis - 10 et 13).
  • Défaire le câble de compteur sur le palier de la sortie de boite droite.
  • Bielle de sélection de boite de vitesses : défaire la rotule sur l’axe de commande de boite (2 vis - 10), puis la patte sur la BV (2 vis). Attacher la bielle le plus haut possible. En profiter pour contrôler l'état des rotules !
  • Bielle de commande : défaire l'écrou (de 13) sur l'axe de commande de BV (fig. 1) et extraire (dentelures repérées par une manquante) ; extraire la rotule sur le levier d’inversion (voir fig. 1 en A, tirer fort !).

  • Actionneur hydraulique d’embrayage : démonter (2 vis), (ne pas défaire la tubulure hydraulique !) récupérer le poussoir diamètre 7 et attacher l’actionneur le plus haut possible.
  • Il n'est pas indispensable de vidanger la BV (sur le coté gauche, bouchon 6 pans creux de 17), ça allège un peu par exemple.

Le fourgon est toujours sur ses roues !

Débloquer seulement les écrous des 2 roues AV et la vis des 2 bouts d’arbres de transmission (dits « arbres de pont » dans la RT) avec une clé de 27 (voir fig. 3 en C)

Lever un coté au cric tout en plaçant une cale entre le berceau et le bras supérieur (voir fig. 3 en A : cale épaisse de 10 mm minimum, taillée en léger Vé aux 2 extrémités, longueur 106 utile entre portées). Ceci permettra de démonter les rotules inférieures.

Caler sur chandelle et enlever la roue et la vis de bout d’arbre.

Répéter ces 2 opérations pour l’autre coté.

Défaire les rotules inférieures sur les fusées D et G (2 vis, plus facile que de défaire l’écrou et la portée conique, voir fig. 3 en B). Les bras inférieurs peuvent alors s’abaisser.

Démonter le silentbloc de reprise de couple (fig. 3 en E) à l’arrière de la BV en enlevant les 2 vis sur le berceau, et les 4 cachées sur la BV (fig. 2).

Démonter la transmission gauche. Pour cela, défaire l’arbre de transmission sur la sortie de BV en maintenant l’arbre (bien pratique d'avoir quelqu'un sur la pédale de frein) : 6 vis empreinte creuse XZN, ce n’est pas du 6 pans creux ! Tirer le moyeu de roue G vers l’extérieur et extraire l’arbre de transmission

Démonter la transmission droite selon le même principe.

Démonter le palier de la sortie droite, entre sortie de BV et arbre de transmission D : 4 vis sur sortie de boite (dont une bien cachée derrière la prise de compteur de vitesse) et 2 sur le support moteur près du filtre à huile (enlever aussi ce support si le passage est trop juste). Tirer fort pour extraire le palier de sortie (voir Fig. 6, il me semble qu’on doit « brocher » le jonc élastique en bout d’arbre, VW indique de le remplacer à chaque démontage)

Placer un cric sous le carter moteur. Personnellement, j’avais aussi suspendu le moteur par l’avant à un palan ou une barre en travers du compartiment moteur, ça évite qu’il bascule, sans le support de reprise de couple.

Démonter le support de BV (pièce F sur fig. 3) sur le silentbloc gauche (2 vis sur BV, 1 sur le silentbloc).

Desserrer le support moteur sur le silentbloc droit (4 ou 5 tours, PAS PLUS !).

Préparer de quoi pousser l’ensemble moteur boite vers l’avant en calant (voir fig. 4 en A). Attention à ne forcer sur rien (radiateur, carter de distribution… !)

Défaire les vis de liaison BV / moteur : 6 grosses M12 à l'aide d'une clé de 19 sur plats (2 d'entre elles seront juste desserrées et laissées en place pour maintenir la BV sur le moteur) et 3 petites (M8) à l'aide d'une clé "Allen" de 6 (l'une des 3 vis 6 pans creux est située à coté de la sortie de boite droite, vissée dans le carter de BV, à l’ENVERS des autres). On peut voir les emplacements, qui correspondent aux trous, dans la tôle de la fig. 7.

Abaisser le cric sous moteur tout en poussant le moteur vers l’avant. Soutenir la BV avec un second cric. Retirer les 2 dernières vis.

Enlever la BV à plusieurs : c’est lourd ! Récupérer la tôle-joint entre moteur et BV.

La butée d’embrayage s’extrait très facilement (un ressort-agrafe maintient la fourchette sur son pivot). En principe, il faut changer le manchon de guidage (je ne l’ai pas fait).

Vous avez ou pouvez réaliser un centreur de disque ? Si oui, continuez ! Sinon, bon courage au remontage !

Pour démonter le mécanisme d’embrayage, défaire les 6 vis à tête XZN (A sur fig. 5) progressivement. Extraire le mécanisme, centré par des goupilles et récupérer le disque. (Diamètre 228, épaisseur 9). Une clé polygonale en 12 pans de 9 convient aussi pour dévisser les vis XZN.

Le mécanisme est réutilisable si les doigts du diaphragme ne sont pas usés de plus de la moitié de leur épaisseur initiale (2,3 mm en neuf). (Fig. 5)

2,4D : Remontage

Il se fait dans le sens inverse, voici quelques points particuliers :

  • Bien centrer le disque avant de serrer le mécanisme. Ne pas graisser les cannelures si le disque est neuf: elles sont nickelées. Mettre un peu de graisse MOS2, faire coulisser le disque et ôter l’excédent si remontage de l’ancien.
  • Attention aux goupilles de positionnement de la boite (voir fig. 5 en B).
  • Replacer correctement le poussoir de l’actionneur hydraulique d’embrayage.
  • Ne pas oublier de vis, dans l’ordre !

Plan du centreur :

2,4D : Couples de serrage (en daN.m)

  • Vis de fixation sur moteur : M12 : 8 - M8 ; 2,5.
  • Support de boite sur moteur : M10 : 6 - M8 : 2,5.
  • 6 vis de fixation de l’arbre de pont sur bride de sortie de boite : 5,5 selon la Revue Technique ; .
  • Vis de bout d’arbre sur moyeu de roue : 20.
  • 2 vis de fixation de rotule inférieure sur moyeu de roue : 5,5 selon la Revue Technique ;
    et selon l'Expert Auto : =>12/95 : 5,5 + 90° ; 01/96=> : 9 + 90° (en changeant les vis chaque fois !) !
  • Vis de mécanisme d’embrayage (tête XZN) : 2.
  • Vis de fixation de l’actionneur d’embrayage : 2,2.


Tutoriel réalisé par anfe

TDi : Démontage

Cet article explique comment changer la butée et éventuellement le disque d’embrayage sur un 2,5 TDi de 96 moteur ACV, boite AFK 02F. (Moteur équipé d’un volant bimasse).

Embouts spéciaux nécessaires : XZN de 8, 10, 12, 14

Mise en sécurité électrique : débrancher la batterie et la déposer ou bien isoler les bornes pour éviter les courts-circuits !

Défaire la traverse supérieure avant (entre les optiques) et basculer l’ensemble ventilo-radiateur (possible sur tout modèle avant 96 et les T4 nez court seulement, sur les modèles post-1996).

Retirer les accessoires :

  • Défaire la tôle de protection inférieure.
  • Déposer le démarreur et défaire les câbles électriques
  • Déposer le câble de masse de la batterie sur la boite de vitesses.
  • Retirer le cache courroie de pompe d’injection (2 vis 13).
  • Défaire le câble de compteur vers la sortie de boite droite (fig 3).
  • Bielle de sélection de boite de vitesses : défaire la rotule B sur l’axe de commande de boite (2 vis de 10), et tirer pour extraire l’autre rotule A. Soulever et déclipser l’axe de commande C (fig 3).
  • Actionneur hydraulique d’embrayage : démonter la tubulure en enlevant le clip avec un petit tournevis plat (penser à recueillir le DOT4 qui va couler dans un récipient)
  • Il n'est pas indispensable de vidanger la BV (sur le coté gauche, bouchon 6 pans creux de 17), ça allège un peu par exemple.

Le fourgon est toujours sur ses roues !

Débloquer seulement les 5 vis des 2 roues AV et la vis des 2 bouts d’arbres de transmission avec une clé de 27

Lever un coté au cric tout en plaçant une cale entre le berceau et le bras supérieur (voir fig. 1 en A : cale épaisse de 10 mm minimum, taillée en léger vé aux 2 extrémités, longueur 95mm utile entre portées). Ceci permettra de démonter les rotules inférieures. Attention ! La revue technique déconseille cette méthode sur les T4 à partir de 01-96 ! Il faut détendre les barres de torsion (repérer la position de l'écrou auparavant). Voir [[1]]

Caler sur chandelle et enlever la roue et la vis de bout d’arbre.

Répéter ces 2 opérations pour l’autre coté.

Défaire les rotules inférieures sur les fusées D et G (2 vis XZN de 14 ou 6 pans de 16). Les bras inférieurs peuvent alors s’abaisser en forçant un peu (parfois ça reste un peu « collé »)

Démonter le silentbloc de boite de vitesse en bas fixé sur le berceau. (1 vis CHC (fig3) et une vis H difficile à défaire : peu d’accès)

Démonter la transmission gauche. Pour cela, défaire l’arbre de transmission sur la sortie de BV en maintenant l’arbre (bien pratique d'avoir quelqu'un sur la pédale de frein ou une cale sur la pédale) : 6 vis empreinte creuse XZN de 12. Tirer le moyeu de roue G vers l’extérieur et extraire l’arbre de transmission.

Démonter la transmission droite selon le même principe.

Démonter le palier de la sortie droite, entre sortie de BV et arbre de transmission D : 2 vis 20cm sous le filtre à huile. Tirer fort pour extraire le palier de sortie (ou le laisser mais plus galère à «tomber la boite »).

Un outil VW est dispo ou en fabriquer un du même style (fig 2)


Placer un cric sous le carter moteur.

Démonter le support de BV sur le silentbloc gauche (2 vis sur BV (F sur fig 6), 1 sur le silentbloc), enlever l’amortisseur de silentbloc avec les 2 écrous près de la batterie ou juste les 2 vis E fig 4.

Desserrer le support moteur sur le silentbloc droit (4 ou 5 tours, PAS PLUS !).

Préparer de quoi pousser l’ensemble moteur boite vers l’avant en calant (on peut placer un cric entre le berceau et le carter moteur avec des cales pour ne rien abimer détail A sur fig 8)

Défaire les vis de liaison BV / moteur : 5 grosses M12 à l'aide d'une clé de 19 sur plats (2 d'entre elles seront juste desserrées et laissées en place pour maintenir la BV sur le moteur) et 3 petites (M8) à l'aide d'une clé "Allen" de 6 (l'une des 3 vis 6 pans creux (vis 8) est située à coté de la sortie de boite droite, vissée dans le carter de BV, à l’ENVERS des autres). On peut voir les emplacements, qui correspondent aux trous, sur la fig. 3.

Abaisser le cric sous moteur tout en poussant le moteur vers l’avant. Soutenir la BV avec un second cric. Retirer les 2 dernières vis.

Enlever la tubulure de commande d’embrayage en ouvrant le boitier plastique clipsé D sur fig 5.

Enlever la BV à plusieurs : c’est lourd ! Récupérer la tôle joint entre moteur et BV.

La butée d’embrayage s’extrait très facilement en dévissant le raccord plastique. Image:Embrayage_Djebounet_fig_recepteur.jpg


Vous avez ou pouvez réaliser un centreur de disque ? Si oui, continuez ! Sinon, bon courage au remontage ou alors optez pour changer le volant bimasse (cher mais déjà le disque est déjà centré)

Pour démonter le mécanisme d’embrayage, défaire les 6 vis à tête XZN 12 progressivement. Extraire le mécanisme, centré par des goupilles et récupérer le disque.

Si besoin, démonter le volant bimasse en dévissant 8 vis XZN 12.

TDi : Remontage

Il se fait dans le sens inverse, voici quelques points particuliers :

  • Bien centrer le disque avant de serrer le mécanisme. Ne pas graisser les cannelures si le disque est neuf: elles sont nickelées. Mettre un peu de graisse MOS2, faire coulisser le disque et ôter l’excédent si remontage de l’ancien.
  • Attention aux goupilles de positionnement de la boite.
  • Pensez à purger l’embrayage (2 vis de purge) et de remettre de l’huile dans la boite si jamais.
  • Ne pas oublier de vis, dans l’ordre !